Adeline Single Citadine

Une expo tout en composition !

Posted on: 16 février 2010

Émanant des milieux de l’art contemporain et de l’art numérique, Christophe Dentin nous livre ici un magnifique exemple de composition. Le principe est de réunir deux supports artistiques : la sculpture et la vidéo.

Découpés au laser, des cadres en acier brossés abritent des images extraites de films et autres productions, modifiées jusqu’à en devenir méconnaissables.

Dehors, sur le mur du bâtiment faisant face à la Galerie, une projection de plus de 2 mètres de haut met en scène ces différents extraits de films, retravaillés et colorés. C’est sans doute le détail que je préfère… Cette animation qui prolonge l’exposition et lui donne une vie extérieure. Cela lui confère une dimension cinématographique au delà des murs de la Galerie, une allure de drive-in des années 60…

Mais revenons-en aux œuvres :

Les sculptures sont lisses et régulières, pour la plupart il s’agit de formes géométriques classiques. Les images qui y sont insérées sont, quand à elles, plutôt floues ou abstraites et c’est là qu’est toute la richesse de ces œuvres ! Le contraste entre la symétrie froide, statique de l’acier et les images chaudes pleines de volupté, est tout simplement surprenant.

L’observateur devient voyeur. Le cadre s’apparente à une réalité rigide par delà laquelle on peut aspirer à la légèreté si on l’observe de l’intérieur. J’ai l’impression d’être une petite fille qui observe la vie par un trou de serrure sans en comprendre le sens…

La métaphore peut vous sembler fort poussée, mais sincèrement, allez jeter un coup d’œil au 4 rue Dahomey.  Non pas pour me dire si ça vous plaît mais comment ça vous plaît. Cette exposition est réellement très ouverte à l’interprétation et j’aime ça !

Sans oublier, qu’une fois de plus, les deux galeristes sont tout simplement adorables. Entièrement disponibles et généreux, tant au sens propre qu’au figuré, les responsables nous accueillent en toute simplicité ! On a l’impression d’être reçu « comme à la maison » par ces deux garçons tout sourire qui nous pousseraient presque à la consommation.

Un réel moment de détente et de réflexion que j’ai fortement apprécié ! Et pour avoir une meilleure idée de l’interactivité, visionnez les vidéos par ici …

Christophe DENTIN à la Galerie point rouge jusqu’au 28 février 2010 : 4 rue Dahomey, 75011 Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Adeline, Single Citadine

Nouvelle à Paris, j’aime la mode, la culture, les voyages, le théâtre beaucoup et les expos surtout !

mes Tweets ;)

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Paperblog ?

%d blogueurs aiment cette page :