Adeline Single Citadine

Nicole Cohen à la B.A.N.K

Posted on: 8 janvier 2010

Ça faisait longtemps et je me réjouissais de cette tournée vernissages du jeudi soir qui me manquait et pourtant… pas très concluant.

Il est évident que les conditions ne sont pas idéales : il fait froid, très froid, il fait noir et après les fêtes, le public n’est pas extrêmement friand des sorties nocturnes. Dans l’ensemble, cette petite balade hebdomadaire fut décevante. Entre la galerie que je n’ai jamais trouvée et celle dont le propriétaire a refusé que je prenne des photos, c’était pas gagné….

En conclusion je ne vous parlerai que de l’exposition qui m’a vraiment marquée et qui en valait vraiment la peine : Business Class de  Nicole Cohen à la B.A.N.K. gallery.

Tout d’abord notons la cohérence entre le sujet (et le titre de l’expo) et le choix du lieu ! En effet, quoi de mieux qu’une banque pour accueillir une exposition sur le monde des affaires. Car il ne s’agit pas ici de la catégorie business Class d’une compagnie aérienne, mais bien du milieu des affaires dans son ensemble. Plus précisément, du milieu des affaires des années 50 et de son contexte socioculturel.

Collages et dessins mettent en scène des personnages tout droit sortis de films hollywoodiens de cette ère financièrement prometteuse. Des hommes d’affaires et des ménagères souriant aux golden sixties qui approchent, tous avec une certaine insouciance de ce que l’avenir réserve réellement au milieu des affaires.

Sur base de dessins, les compositions altèrent photos d’époque et silhouettes découpées dans les magazines, toujours des années 50.

La scénographie est réalisée de manière à ce que les tableaux semblent interagir les uns avec les autres. De plus, et pour une meilleure interprétation de la mise en scène, des imprimés et une projection vidéo complètent l’exposition.

Les textes muraux, issus de coupures de publicité d’époque, illustrent les tendances de consommation d’une ère révolue, où l’optimisme économique était à l’honneur.

La projection de fond, met en scène des espaces urbains dans lesquels défilent et s’entrecroisent de multiples néons et reflets aveuglants, à l’image de la brillance mais aussi de l’angoisse que représentent le monde des affaires.

Une artiste réellement créatrice de narration, qui analyse avec humour et clairvoyance les systèmes de représentations symboliques.

Notons aussi que les deux propriétaires de la galerie sont charmantes et savent recevoir en toute simplicité. Un vrai petit moment de chaleur dans cette promenade d’hiver.

Ref : Business Class de Nicole Cohen à la Galerie B.A.N.K. jusqu’au 13 février : 42, rue Volta 75003 Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Adeline, Single Citadine

Nouvelle à Paris, j’aime la mode, la culture, les voyages, le théâtre beaucoup et les expos surtout !

mes Tweets ;)

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Paperblog ?

%d blogueurs aiment cette page :