Adeline Single Citadine

Archive for septembre 2009

Haaaaa , le téléphone quelle merveilleuse invention ! Cependant, si le téléphone a révolutionné la communication entre les êtres, il l’a aussi nettement compliqué.

Il nous est tous arrivé de faire une erreur et de composer un mauvais numéro téléphonique. Depuis l’apparition des portables et de leurs répertoires intégrés la chose se complique et les erreurs se font de plus en plus récurrentes. Lire la suite »

Étiquettes : , ,

Ce peuple est tellement fêtard qu’il a décrété que le 26 septembre il fêterait la St Sylvestre, à Montmartre !

L’idée est originale, ludique et populaire : faire la fête aussi bien, aussi fort qu’au nouvel an mais le 26 septembre à Paris… Le but étant de promouvoir, de façon enjouée, la culture belge trop souvent dévalorisée du côté français. Car, s’il est vrai que les Belges savent faire la fête (et souvent bien mieux qu’ailleurs) c’est fréquemment la seule chose qui est retenue à propos de ce peuple.

Cliché ? Qu’à cela ne tienne les Belges ont décidé de mettre le doigt dessus et de l’accentuer tout en le valorisant. Lire la suite »

Étiquettes : , ,

Bonjour, à tous !

Comme prévu, petit compte-rendu des deux dernières expo de la semaine passée… car la méchante bloggeuse n’a pas fait ses devoirs ce weekend et a laisser au lundi ce qu’elle aurait pu faire le vendredi soir. Mais que voulez vous je n’ai pas encore la rigueur et assiduité des grandes. Patience, patience tout vient à point à qui sait…pratiquer !

Donc me revoilà dans un petit exercice de description massive pour une exposition de fin de semaine à la Galerie Issue, qui s’est révélée être une double expo.  Malgré mon arrivée hâtive il y avait déjà beaucoup d’amateurs, et la galerie était déjà comble ou devrais-je dire « blindée » au vue de la population présente. A l’intérieur, surprise : il y a en fait deux expositions. Lire la suite »

Comme souvent le jeudi, je me suis rendue, hier soir,  dans quelques vernissages afin de prospecter un petit peu la tendance des galeries ces temps-ci… Alors voilà ma première sélection pour vous même si j’ai un peu l’impression d’être seule pour l’instant !

Cette semaine direction le 6ème et le 7ème arrondissement.

Premier stop à la Galerie Denise René où j’allais voir une exposition collective d’art moderne : HAPPY YELLOW.

Le concept : plusieurs artistes réunis autour de la couleur jaune et des matériaux contemporains comme le plexi, le vinyle, le néon, etc… Lire la suite »

Meet is missing…

C’est bien connu, l’herbe est toujours plus verte chez le voisin, ou la voisine…et son mec est toujours plus chouette !

Plus attentionné, plus passionné, plus drôle, plus avenant, plus séduisant, en un mot : mieux.

Mais voilà, comment fait on pour comparer son homme à celui de sa copine si on en a pas…ou plutôt si on a pas rencontré notre prince charmant ?

Ladies, nœud du problème est bien là :

Le nerf de la guerre, l’aliment de base, la source, le Big-bang du couple c’est la rencontre. Or c’est (aussi) bien connu, la première impression est celle qui reste, qui résiste et persiste, prouve que tu existes…

Une belle rencontre c’est le concept clef d’une bonne relation et donc de notre épanouissement à toutes.

Ce qui nous mène à l’énigme sociale suivante :

Comment mettre toutes les chances de notre côté dès le premier aperçu, dès le premier regard, dès l’aube d’une discussion, dès la première phrase, bref comment optimiser au maximum une nouvelle rencontre ?

Le point de départ d’une bonne approche c’est le contexte. Celui-ci doit être propice aux présentations. Si les deux protagonistes sont conscients d’être embarqués sur le même navire, d’avoir le même but il est certain que cela facilite les choses et réduit la probabilité du « vent » toujours aussi incommodant.

Pour ce faire, la modernité a mis au point plusieurs stratagèmes censés aider, voir pousser, les âmes seules à se rencontrer. Qu’en est il de ces processus si vite abandonnés par les célibataires avertis…?

Les « soirées célibataires » dans des boîtes glauques : honteux.

Les « dîners rencontre » organisés chez des amis : gênant.

Les « Blind dates » dans les halls d’hôtels : has been.

Que nous reste-t-il dès lors pour attirer l’autre sans s’impliquer, pour rencontrer sans risquer ?

Le monde virtuel bien sûr. Cette fameuse toile qui nous permet de naviguer, surfer, plonger au cœur de mille univers sans jamais mettre un pied dans l’eau… Mais voilà, la mer du net est devenue trop vaste, trop diversifiée et surtout peu qualifiée en tant que guide sous marin.

Dès lors, quelle sélection faire entre les 1001 sites sociaux, communautaires, de partage ou de rencontre ?

Quelle méthodologie adopter lorsque que l’on prospecte sur le net ?

Comment appréhender le réseau lorsque aspire à faire des rencontres de qualités aussi bien sociales que sentimentales ?

Où se diriger lorsque l’on vise à partager des centres d’intérêts, des activités, des passions, autres que les sports de chambre, sans pour autant les exclure?

La question est de savoir si, aujourd’hui, il est possible de rencontrer, sur le net, en toute humilité. Car, si pour Meetic « les règles du jeu ont changées » pour nous, ladies, le respect, la politesse et la galanterie restent d’actualité et les femmes en ont assez d’être harcelées. Je lance ici un appel non pas au secours mais aux sites et à la créativité de leurs concepteurs pour réinventer la rencontre et l’échange. Qu’enfin on puisse profiler, fowarder, uploader, chater et partager en toute simplicité, juste pour rencontrer et plus si affinités…

En attendant vos suggestions, je continue pour ma part à croire au « Prince html».

Étiquettes :

Adeline, Single Citadine

Nouvelle à Paris, j’aime la mode, la culture, les voyages, le théâtre beaucoup et les expos surtout !

mes Tweets ;)

Paperblog ?